J’aimerais vous raconter les histoires que j’invente, les histoires qui me touchent, les histoires de mon enfance et celle de l’enfance de mes enfants, des histoires à transmettre, des histoires sans intérêt.

Avec mes yeux, avec mes mots.

J’ai 33 ans, j’aime les cantates de Bach chantées par mon amoureux, le son des premiers mots de mon fils, le noir et blanc de Robert Frank, les images qui dérangent de Nan Goldin, les portraits de Claudine Doury, les dessins de mon autre fils, les petit-déjeuners en terrasse, les soirées aux Blancs Sablons, les romans de Stefan Zweig, les poèmes de Léonard Cohen, l’odeur du feu de cheminée, recevoir de vraies lettres, les films qui foutent le bourdon sous un plaid, les corps dansants.